Ottawa pourrait accélérer l’adoption du paiement électronique et mobile | Alain McKenna, collaboration spéciale | Internet

Ottawa pourrait accélérer l’adoption du paiement électronique et mobile

Alain McKenna, collaboration spéciale, Techno

29 mars 2012 | 09 h 44

Un récent rapport du Groupe de travail sur l’examen du système de paiement publié par le ministre fédéral des Finances Jim Flaherty est catégorique: pour demeurer compétitif dans le secteur financier, le Canada doit accélérer l’adoption des nouvelles technologies de paiement numérique par le gouvernement et les institutions financières.

Pour en savoir plus

ministère des Finances | Twitter | Jim Flaherty | Internet

Il en va également de la productivité du pays, note le groupe de travail dans son rapport. Il constate que le système de transactions canadien repose encore lourdement sur le papier, qu’il s’agisse de monnaie ou de chèques. Le passage vers de nouvelles technologies de paiement permettrait, si elles étaient appliquées progressivement au courant des trois prochaines années, d’ajouter 2 % au PIB du Canada d’ici 2016, simplement via un gain de productivité de son économie.

>>> Suivez Alain McKenna sur Twitter! (@mcken)

Ces technologies peuvent inclure autant les sites web transactionnels, que le paiement numérique mobile ou la création d’un système d’authentification en ligne sécurisé pour différents autres types de transactions.

À travers différents scénarios d’adoption de ces technologies, le groupe de travail a par ailleurs réalisé que l’expertise nécessaire à ce virage était déjà présente au pays. « Nous avons réalisé qu’une coalition émergente de participants de l’industrie et d’usagers constituait un immense bassin d’expertise qui demeurait inexploité, mais que leur participation et leurs idées pourraient enrichir significativement nos recommandations », peut-on lire.

Les citoyens aussi semblent prêts pour ce changement, selon le rapport. C’est l’appareil public et le secteur financier qui traînent de la patte en la matière, si on compare avec les autres pays industrialisés et les pays émergents. Les Canadiens sont parmi les internautes les plus avides sur la Toile, tant en matière de magasinage en ligne qu’en ce qui a trait aux transactions bancaires par internet.

Le rapport Le Canada à l’ère numérique est le fruit de dix-huit mois d’études et d’analyse, et a été remis au gouvernement en décembre dernier. Le ministère des Finances l’a rendu public vendredi dernier, à l’aube de la publication de son budget annuel. Il pourrait donc contenir des mesures incitatives allant en ce sens. Le secteur financier canadien a bien performé ces dernières années, et le rapport semble indiquer que pour qu’il demeure compétitif à plus long terme, cette transition doit s’amorcer le plus tôt possible.

via Ottawa pourrait accélérer l’adoption du paiement électronique et mobile | Alain McKenna, collaboration spéciale | Internet.

C’est pas mon idée !: L’Appli (SG) devient accessible aux non-voyants

L’Appli (SG) devient accessible aux non-voyants

La semaine dernière, Société Générale annonçait [PDF] fièrement que son application bancaire pour iPhone, L’Appli, devenait la première de sa catégorie, en France, à garantir une accessibilité totale aux non-voyants. Cette initiative, qui réjouira certainement plusieurs milliers de clients de la banque, ne peut qu’être saluée. Mais elle soulève également une question dérangeante…

Pour prétendre à être 100% accessible, L’Appli a fait l’objet de deux évolutions principales : l’une, ponctuelle, consiste à proposer un clavier virtuel sonore pour la saisie du mot de passe de connexion et l’autre, plus globale, est concrétisée par une compatibilité avec la technologie VoiceOver d’Apple.

Pour mémoire, cette dernière est intégrée dans tous les iPhones depuis presque 3 ans (elle est apparue avec le modèle 3GS) et elle permet aux développeurs de rendre leurs applications utilisables par les non-voyants (via quelques gestes simples et une assistance vocale) avec un minimum d’efforts (en simplifiant un peu, il suffit de fournir une description textuelle des éléments d’interface pour permettre à VoiceOver de remplir son rôle).

Or, s’il faut croire que L’Appli est la première à implémenter la compatibilité avec VoiceOver parmi les applications bancaires en France, on doit conclure que ce “minimum” serait malgré tout trop contraignant pour les concurrentes de Société Générale (et l’aurait été aussi pour celle-ci pendant plus de 2 ans). La préoccupation de l’accessibilité serait donc au plus bas parmi les priorités du secteur…

En conséquence, il n’est peut-être pas inutile de rappeler quelques faits qui semblent être encore largement ignorés. Ainsi, il y aurait en France de l’ordre de 65 000 aveugles et 1,2 millions de malvoyants (source : Association Valentin Haüy), qui représentent donc une proportion importante de la population et de la clientèle des banques. Pour beaucoup de ces personnes, les nouvelles technologies, d’abord Internet puis, de plus en plus, les smartphones (beaucoup plus “abordables”), constituent des outils formidables leur permettant de réaliser plus facilement de nombreux gestes quotidiens.

Face à cette situation et du fait de leur rôle essentiel dans le monde d’aujourd’hui, les banques devraient naturellement se faire un devoir de prendre en compte les besoins des non-voyants, au même titre que les services publics (pour lesquels il s’agit d’une obligation légale). Quand, en plus, Apple a tout fait (et c’est à porter à son crédit) pour faciliter la tâche des développpeurs, elles n’ont plus aucune excuse. Alors, quand pourra-t-on annoncer l’accessibilité de toutes les applications de banque mobile en France ?

via C’est pas mon idée !: L’Appli (SG) devient accessible aux non-voyants.

C’est pas mon idée !: PayPal se réinvente

PayPal se réinvente

Pour la première fois en 13 ans d’existence, PayPal est en passe de transformer radicalement sa solution de paiement pour en faire le porte-monnaie digital du futur. La filiale d’eBay fera demain, au festival “South by Southwest Interactive” (SxSW), la démonstration de quelques-unes des nouvelles fonctions qu’elle prépare, tout en précisant que l’imagination ne connaîtra (presque) aucune limite dans les évolutions à venir.

Cette présentation officielle va ainsi commencer à concrétiser la composante “consommateur” d’un nouvel écosystème esquissé il y a environ 6 mois, qui ne s’était traduit, pour l’instant, que par des expérimentations ciblant principalement les commerçants. Les concepts deviendront ensuite une réalité tangible dès la fin mai, quand les nouveautés commenceront à être déployées auprès des clients.

Les première idées de PayPal pour son porte-monnaie digital sont étonnamment diverses :

La séparation entre achat et paiement, permettant à l’utilisateur de sélectionner et modifier a posteriori (jusqu’à 5 à 7 jours après la transaction) le moyen de paiement sur lequel doit être imputé un achat (compte bancaire, compte PayPal, carte de crédit…).

La possibilité d’utiliser des coupons de réduction, points de fidélité, bons cadeaux… pour régler tout ou partie des dépenses.

L’option de paiement en plusieurs fois, interne à Paypal, qui vient directement concurrencer les cartes de crédit et les offres de crédit à la consommation.

Des listes personnelles pour stocker les achats à réaliser ou les “envies”, à partir desquelles le porte-monnaie recherchera, dans les boutiques, les promotions applicables et les imputera automatiquement sur les produits concernés, sans risque d’oubli.

La création de “règles” de paiement, par exemple pour affecter systématiquement certaines catégories de dépenses ou les achats dans certains commerces à un moyen de paiement prédéterminé (les voyages sur la carte de crédit, les courses à Carrefour sur le compte PayPal…).

Et PayPal insiste : ce ne sont là que les services initiaux, la nature digitale du porte-monnaie rend presque tout imaginable et de nouvelles possibilités seront ajoutées régulièrement, en fonction de l’évolution des attentes et des besoins des consommateurs.

Le message est clair : il n’est nullement question de “juste” remplacer une lecture de carte à puce par un “tap” de mobile pour payer. L’ambition de PayPal est de réinventer l’argent sous sa forme numérique et de rendre le porte-monnaie plus pratique, plus simple et plus utile pour tout le monde. Cette stratégie est évidemment la clé du développement du paiement mobile et le leader historique du paiement électronique est en train de prendre une position intéressante dans la course au succès.

via C’est pas mon idée !: PayPal se réinvente.

Gigaom

Earlier this week Nielsen released a study that found just about a third of smartphone users turn to their device for shopping-related activities. The study, conducted during the third quarter of 2011, gives a good picture of how we’re using smartphones in stores. One thing the study highlights is that while not everyone is using their phone in this way, many more would like to.

Below I’ve combined Nielsen’s results with a primer on how you can get in on the trend of being a savvy shopper with your iPhone(s AAPL) specifically using apps that are available in Apple’s Apple Store.

38 percent are comparison pricing aka “showrooming”

Nielsen found that 38 percent of survey respondents use their smartphone for comparison shopping while in a physical store. This is encouraged by online retailers, and last holiday season Amazon(s AMZN) gave a 5 percent discount on certain products to users who scanned…

View original post 1,125 more words

Mint app finally gets tablet update | [Nothing But Tablets]

Mint app finally gets tablet update

Written by Bryan Faulkner on 24 February 2012 at 14:27

One of the great things about the internet has been the way its changed how we handle our money. There really isn’t a need to balance a checkbook anymore when you can have instant access to your accounts online. Want to know your current savings account balance? Check your banks website. Want to know the APR of you credit card? Check the credit card companies website. Wondering if your friend sent you that money through PayPal? Use the mobile app and find out. You get my point. There is almost nothing you can’t do with your money online, with the actual exception of getting some of the cold hard variety. For that you still need to visit an ATM or I guess you can get it at a merchant that will give you cash back. Either way you can’t get cash directly from the internet.

With so many different money related accounts that I can access online, I went looking for a way to track them all in one place. I didn’t know if this was possible because it would require really good security and the trust from all the individual banks to allow a third party into their system. I was pleasantly surprised that there was a couple different websites that did exactly what I was looking for and the best part was they were free. Hit the break to find out why I chose Mint.com.

After some research I decided to give Mint.com a try. I checked out it’s security and found it had as good as, if not better, encryption standards than most banks. It also had a long list of approved banking institutions that had given Mint access to their website. As I looked deeper I realized it wasn’t just banks with your savings and checking accounts and credit card companies that Mint could interface with, but a whole host of money related accounts from mortgages and car loans to investment accounts. I figured if all these banks gave Mint access to their system, it must be safe. I decided to give Mint a try.

After signing up you have to go through the initial process of adding all your accounts in which is usually just a matter of finding your bank and adding in your sign in information. They made it as simple as possible, and once you have your information entered it usually pulls all of your information needed without a hitch. If it’s your bank it will grab any savings accounts, checking accounts, loans or other accounts you have, so you don’t have to do each type of account separately. Once you have all your accounts entered you can pretty much sit back and let Mint do all the work for you.

Mint will track your spending based on categories, either predefined ones, or custom ones you create. It’s smart software so it learns that if you enter that a certain type of transaction is always a car payment, it will do it automatically for you. The only time it can’t do this is for checks you have written, and that’s because it doesn’t know where it was written to, just that it was withdrawn from your account. You can setup any number of budget categories you want, and see up to date info on how much you have spent in each category. It will give you some pretty neat looking pie or bar graphs so you can visually see where your money is going. It’s a really great tool to track all of your finances rather painlessly.

Now you might be saying that all that is great, but why are you writing about this on a tablet site? Well I’m about to get to that. I have been using Mint for a while, and of course I have the mobile apps for my phone and tablet. It gives me instant access to all my accounts wherever I am. However the tablet app was severely lacking in the function department. They didn’t have a separate app for tablets, so I was stuck with the phone version, which we all know never translates well to larger screens. You were stuck using it in portrait mode, and it just wasn’t very pretty. All that changed with the last update.

There is now a dedicated tablet app, and I was very surprised opening it up after the update. I usually don’t check the change logs for most of my apps when they get updated, so I don’t know what’s different until I open it up. The first thing I noticed was that it didn’t immediately jump to portrait mode. And then I saw the beautiful graphs and new layout. I noticed they did a very nice job laying everything out on the main page. You can see the home page in the screen shots below, obviously with all my personal information removed.

There was immediate access to any information I might want. It has my top spending categories listed with how much I have spent, a pie chart showing the breakdown of all my expenses, my current cash to debt ratio, and my total net worth. It also shows me how far into the month I am, and how much of my budget is left. With a quick swipe of the pie chart it brings up a graph showing my spending over the last 6 months so I can see if anything is out of whack. I can tap on any part to get more detailed information and quickly access my account list. Tapping on the spending categories takes you to more pretty pie charts that breaks down each category even farther. Basically just about anything you want to know about your expenses at any given time is right there at your fingertips. Kudos to Mint for making an app that is designed, and designed well, for tablets.

[Mint]

via Mint app finally gets tablet update | [Nothing But Tablets].

Paypal Ready to Fail Again | The Smartphone Champ

PAYPAL READY TO FAIL AGAIN

Paypal has done away with the NFC capabilities of their app they just added last year.  For those that may not be aware, last year Paypal released a new form of peer to peer Paypal payments that allowed you to pay someone buy tapping your phone against their phone.  I said it then and I’ll say it now, that was and is a stupid idea.  I don’t want to tap my phone to pay my friend who’s standing in front of me, and I’d think most people would echo my sentiments.  Unsurprisingly that functionality was a massive failure and Paypal has now pulled out of the NFC race.  Instead now Paypal wants to move forward with a mobile payment solution that does not involve the use of NFC.  Their concern with NFC is that retailers with NFC capable terminals are not very widespread yet.  Paypal’s vision instead is for you to be able to go to the checkout counter, select Paypal as a payment option, input your phone number and then a pin, and then your purchase is complete.  A receipt would then be emailed to you.  While this may sound nice in theory, Paypal would still face the exact same problem NFC faces today, there wouldn’t be very many retailers with compatible terminals.  I don’t see very many retailers going out and upgrading terminals just for Paypal.  Chalk this one up as another Paypal effort that will fail miserably.

Source:  Wall Street Daily

via Paypal Ready to Fail Again | The Smartphone Champ.